Info Club du 14 janvier 2018

Posté le 15 janvier 2018 rédigé par SCASB classé dans Journal du SCASB, Info Club
Mots clés : Info Club, Sotie Club, Parcours n°04

Eh bien la voilà enfin cette première sortie de l'année avec une météo favorable !!!
Trente ce matin au local pour profiter de ce beau temps dont quatre féminines : Françoise, Christine, Christiane et Béatrice.
Après s'être souhaité bonne année mutuellement, René L. ferme les portes et comme en 2017 les mêmes retardataires, Max et Tancréde.
Jusqu'au bas de Villejust ça bavarde beaucoup et puis dans l'ascension cela se calme, pour beaucoup le souffle est court. Ah les fêtes de fin d'année y sont pour quelque chose !!!
À Villejust, CINQ supplémentaires dont trois féminines : Cathy, Laulau et Patricia.

Voilà les comptes sont arrêtés 30 + 2 + 5 = 37.

Groupe 2

Nous sommes nombreux à former ce peloton, une vingtaine, et je rappelle à Francky vue sa morphologie actuelle qu'il ne peut pas rouler à deux de front.
Seconde bosse, Cressely, beaucoup plus pentue qu'en 2017 regroupement pour descendre Châteaufort et puis c'est la troisième bosse, Villiers-le-Bâcle. Alors là, il n'y aura pas de regroupement en haut, nous nous retrouvons à quatre pour continuer le parcours et attaquer la quatrième bosse : la Vacheresse.
Dans la cinquième bosse, l'Escargot, nous retrouvons le groupe 3 et en haut le groupe 2. Ils ont fini par s'apercevoir de notre absence.
Nous finirons le parcours tous ensemble, retrouvons à l'entrée de Villejust le nouveau grand père Patrick B. qui a eu du mal à se réveiller, mais pas la faute du bébé.

Belle sortie, avec une pensée pour l'auteur de cette phrase, et pour tous ceux qui comme lui sont en convalescence.

Il est tard, donc je dirai bonne nuit.

Christian M.

Encore une fois que du bonheur !
Il faut dire que tout les ingrédients étaient réuni pour le confirmer, la météo, la bonne humeur et la diversité du parcours plutôt sympa…

Du monde donc ce matin au local, je scrute alors avec qui je ferais cette sortie, et quelques visages familier arrivent, pour certains une reprise et cela tombe bien car je ne me situe pas encore sur le niveau de ma forme.

Le départ est donné par RENÉ à 9h, un moment que j’apprécie particulièrement (je ne le dirais jamais assez) avant le silence qui viendra aux fils des km, cela me permet entre autres de jauger les compagnons de route avec qui je pourrais prendre du plaisir. Le train est lancé et restera jusqu’au pied de la bosse de villejust plutôt tranquille, j’entame cette bosse à la sensation car je sais que là-haut tout se jouera, effectivement très vite un groupe se détache (le GPE1), pour ma part je resterais avec mon compagnon au (KUOTA NOIR) après une hésitation et concertation nous décidons de ne pas accrocher, Gérald lui nous passe devant comme une fusée pour rejoindre ce GPE1 avec grand étonnement d’ailleurs puisqu’il reprenait le vélo ? Nous savions dé-lors que nous le repêcherons plus loin à coup sur.

En tête de file donc deux KUOTA qui constitueront le GPE2 sur une cadence sympa, comme pressenti,plus loin vers les ULIs nous rattraperons Gérald en chasse patate, au même moment René calmera notre cadence trop rapide, pour le groupe selon lui. Eric et d’autre copains sont là aussi et viennent en tête avec Jean, dans ce petit groupe il y a un garçon (moqueur) avec un léger accent que j’apprécie beaucoup on discute et quelques plaisanteries fusent, la bonne humeur est bien là. Le peloton discute derrière c’est bon signe les feux sont aux vert. Plus loin toujours en tête avec les copains proche des 17 tournants on prend une FAKE NEWS de direction de la part du groupe, nous redescendrons donc pensant que nous prenions une mauvaise direction, mais au final c’était une grosse farce de leur part, du coup repartir sur une bosse alors que nous étions bien cadencés m’a couté cher avant d’attaquer le mythique 17 virages pas cool les copains ! (rires) bref…

Le copain lui a relancé sans problème, tant qu’a moi j’ai eu du mal a revenir, arrivé en haut des 17, un groupe s’est détaché continuant la progression, tandis que Nous, nous restions a trois car il fallait attendre les autres nous a t'on demandé, mais combien ?… Après quelques secondes nous serons trois à REPARTIR avec Eric le triathlète, l’autre Eric lui était resté attendre Gérald et peut être d’autres copains copines, c’est en bas d’une descente que nous attendrons à nouveau, et il n’y aura que Gérald et Eric, le groupe parti devant, lui nous attendait plus loin une fois regroupé c'est tous ensemble que nous repartirons où sera rejoint le groupe 3 ayant coupé court avant de prendre la bosse de Villers-le-Bâcle, et là toutes les cartes se sont mélangées. J’ai perdu de vu une parti de mon groupe, je ne savais plus où j’étais Gpe 2/2bis/3, bref… beaucoup de jaune et rouge pour me retrouver, finalement je finirais avec le groupe dans lequel je retrouvais mon copain au KUOTA NOIR, et un autre en direction de l’Escargot pour finir cette belle sortie ensoleillé malgré quelques cafouillages sur la fin…

J’ai aimé : l’ambiance, quelques conseils toujours appréciables même si cela reste difficile a mettre en œuvre, la météo…

Je n’ai pas aimé : remonter la petite bosse derrière le groupe qui nous donnait une info erronée avant les 17 tournants (rires)

Merci a tous et bon dimanche !

Didier.T

 

1 commentaire

#1 jeudi 18 janvier 2018 @ 08:36 Gérald Niel a dit :

Alors Didier, je ne sais pas où tu as vu les 17 tournants dans cette sortie… peut-être as-tu été victime d'une faille spatio-temporelle ? ;)
Je pense que tu fais allusion à la côte de St-Rémi (Chevincourt), celle où à la traine déjà, j'ai eu mon incident mécanique qui m'obligea à mettre pied à terre…
Merci à Eric pour avoir attendu en haut, du coup on a pu recoller.

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot kzaixz ? :