Info Club du 11 novembre 2016

Posté le 12 novembre 2016 rédigé par SCASB classé dans Journal du SCASB, Info Club
Mots clés : Info Club, Sortie Club, Parcours n°09

Hier matin nous étions 40 à rouler dont 4 filles (Françoise, Christiane, Béa et Nelly). En ce moment ce n'est pas la grande forme "chez" les féminines. Lolo opérée de son épaule, Cathy chute dans l'escalier, résultat un doigt bloqué par une attelle, quant-à Christine une méchante sciatique la prive de son vélo. Les filles revenez vite même si ce n'est pas spécialement la bonne saison pour sortir les vélos.
La pluie, les brouillards de l'Automne favorisent les crevaisons. Hier, quatre dans le groupe 2.
En ce moment compte tenu de la météo et de l'état des routes soyez particulièrement prudent surtout sur les ronds points rendus très glissant par le gasoil.

Une fois n'est pas coutume mais peut le devenir : une info club du groupe 3. Merci Pierre.

Nous avons des poètes au club, l'esprit de compétition du groupe 1 est partout, quand il ne vise pas la pancarte il concourt pour le grand prix de la pléiade. Bravo et merci.

Je vais encore me faire taquiner avec la copine et les copains du bureau mais quand je vous dis que nos jeunes sont… adorables ! Vous ne pourrez plus me dire le contraire… ou alors, c'est la jalousie qui vous fait parler !!!
Merci Chaouï pour ce poème… qui me va droit au cœur.

Nelly

Groupe 3

Après avoir grimpé en douceur la côte des justes, je vis la déferlante rouge et jaune affronter le grand plateau. Nous fûmes 8 à nous regrouper, à huit nous roulâmes, … parmi nous deux belles femmes, Françoise et Béatrice, des nobles comme Roland et Michel…
Vers le grand relais d'Ulysse, nous vîmes passer, ou plutôt nous dépasser, la reine Nelly et le bon roi René, fiers sur un vélo comme je les aime, je veux dire un tandem.
Éblouis par tant de vélocité nous nous laissames distancer.
Alors qu'Eole commençait à se mettre en colère, nous atteignimes aisément les moliéres… Crevaison par ci, crevaison par là , avant Cernay on se retrouva, avec le reste de la troupe, oh mes amis, y'en avait partout sur la route… Malgré le désordre qui s'en suivi chaque groupe retrouva ses petits, et, tournant le dos à Eole, rentrer au logis fut vraiment un cas d'école…

À la prochaine.

Pierre

Groupe 2

un peu de retard à l'allumage pour l'info club, en cette fin de saison, du groupe 2.
Mais j'ai travaillé tout l'après-midi à l'intégration des nouveaux parcours proposés par David C.
Nous voilà avec une 50aine de parcours à proposer, dont certains sont des petites variantes d'existant. Ce qui devrait nous permettre de diversifier un peu.
Les traces sont intégrées au site, il ne reste plus que les feuilles de routes à faire (mais ça c'est un peu de boulot,
manuel, car pas automatisable) !
Oui, groupe 2, parce qu'il faut faire preuve d'humilité parfois et se dire qu'on a pas le niveau pour rouler avec les
furieux.
Ça ne commençait pas très bien pour David avec une chute sans gravité au départ. Il faut dire qu'entre le local et
Villejust l'allure est plus que tranquille, nous sommes nombreux, ça papote… alors il faut rester vigilant !
D'habitude c'est en haut de Villejust que les hostilités commencent, mais là… il a fallu attendre les Gometz pour voir le goupe 1 commencer à prendre de l'avance.
Crevaison de … je sais plus ! Après les Molières. La réparation fut visiblement laborieuse, mais où était René L. ? Avec le groupe 1 ? Et nous avons vu revenir le groupe 3.
Groupe 3 où nous avons failli nous faire piéger pour quelques-un, à papoter de nouveau.
Petit coup d'accélération pour aller reprendre les roues.
C'était plutôt calme dans le groupe 2, pas trop bavard, et souvent comme à l'accoutumé Marcel en meneur. Marcel qui n'aime pas qu'on s'exprime dans les petit coups de cul et vient coiffer tout le monde sur la ligne !
Mais pour certains, il n'y a que les coups de cul, parce que dés que ça dure un peu… D'ailleurs c'est beaucoup mieux pour moi, car pas besoin de m'attendre contrairement au groupe 1. Dés que c'est plat, je retrouve mon terrain et peu mettre le gros braquet pour revenir (presque tranquillement).
Encore des crevaison en bas et en haut de l'Escargot. Ça perce en effet pas mal sur les routes humides. Il y a aussi le gasoil sur les routes. Nous sommes plusieurs à avoir chassé de l'arrière en direction de Courtabœuf… Restons prudent !

Comme le dirait Jojo, bien imité par René, c'était un beau parcours et une bien belle sortie sous une météo plutôt
agréable pour la saison !

Bon samedi, et à dimanche normalement, pour le CSM13.

Gérald

Les poètes

Qu'on était bien de bon matin
Quand on partait sur les chemins
A bicyyyyyclètte
On était quelques bons copains
Y'avait jojo y'avait Alain
Y'avait René et p'tit claudiaù
Et piiiiis Nelllllllly
On venaient tous l'acclamer
On se sentait pousser des ailes
Derrière son tandem
Faut dire qu'elle i mettait du cœur
C'était la femme du facteur (non pardon René !!)
Aaaaaà biiiiiiicyyyyyclèttttte
Et depuis qu'elle avait 8 ans
Elle avait fait en le suivant
Tous les chemins environnants
A biiicycletttteuuuuuû
Quand on approchait de la carrière
On y faisait tous nos besoins
Entre copains
Quand la gelée a l'horizon
Profilait sur tous les panneaux
Nos silhouuuueètttttttes
On revenait fourbus de nos performances
Le cœur un peu vague pourtant
De n'être,que rarement
Avec neeeeeeélllly
Prendre furtivement sa main (à Nelly pas René !!)
Oublier un peu les copains (surtout Frannnnckyy)
La biiiiiiiiiiicyclèttttttte
On se disait ce s'ra demain
On oserait, oserait demain,
Quand on ira sur les chemins,
Avec Nelly...........!!!! :-)))))))))

Yves Chaouï !!!

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot qdzz ? :