Info Club des retrouvailles

Posté le 01 mars 2020 rédigé par Nelly Gueguen classé dans Journal du SCASB, Info Club, Rallye - aucun commentaire
Mots clés : Retrouvailles, CODEP, Info Club

Ce matin, pas trop de courageuses et courageux pour « Les Retrouvailles ». Pourtant des retrouvailles c'est sympathique…

Une seule féminine (Christiane) et huit garçons dont vous trouverez les noms plu bas. Merci Norbert pour l'info club du jour et bravo aux 8 participants du jour. Sans chercher d'excuse je crois que les bourrasques et les giboulées de hier soir ont découragé plusieurs.

La semaine prochaine nous essayons tous de faire mieux qu'aujourd'hui.

Bonne fin de dimanche et bonne semaine

Nelly

Bon, aujourd'hui c'était les Retrouvailles à Ormoy mais on s'est retrouvé seulement à six devant la grille du local : Christiane, Rémy, Jean-Bernard, Marcel, Jean Claude, et moi même. Mais où sont passés les Scabiens ??? En quarantaine ????

Après 25 km d'échauffement, sous la conduite de notre GPS Marcel nous arrivons à Ormoy où nous retrouvons Dominique et Georges. Nous rassurons l'organisateur en précisant que les meilleurs sont bien là et que chacun en vaut dix. Donc nous sommes quatre vingts inscrits (c'est le tresorier du SCASB  qui va pas être content !).

Mais même à huit présents, des discussions animées s'engagent : les uns veulent faire 40 km, les autres 60 km ou 80 km. Après un 49.3, Marcel essaie de faire passer les 60 km à points. Mais une motion de censure est déposée et renverse la gouvernance. Christiane, Norbert (sous la menace de représailles), Marcel, Jean Claude décident de faire le 60 km, Jean Bernard et Rémy pour le 40 km et 80 km pour Georges et Dominique. Avec ces blablas, il est déjà 11h30 !!! Nous allons devoir faire vite pour rentrer à 12h30.

Nous voyons s'éloigner Georges et Dominique et avons abandonné Jean Bernard et Rémy au café d'accueil. Sur les 60 km les relais s'enchainent avec un vent contraire mais le compteur se maintient à 60 km/h. Pour faire une pause, Christiane jette des punaises sous les roues de Marcel (he oui Marcel, faut pas faire confiance aux féminines). Comme d'hab' nous admirons Marcel qui répare sans se salir un seul doigt ! 

En cours de route, Jean-Claude se rappelle qu'il doit acheter le pain et décide de nous quitter pour rentrer au plus vite.  Nous terminons à trois avec le vent favorable (pour ceux qui n'ont pas suivis : Marcel, Christiane et moi). Une averse à 10 km de Ballain' nous fera économiser la douche à prendre à l'arrivée rappelant que tout problème est une opportunité. Et nous rentrons après 105 km avec 5 minutes d'avance à 12h25.

Norbert